Au Québec, une personne de 60 ans peut espérer vivre encore 20 ou 30 ans. Avec le vieillissement de la population et l’espérance de vie grandissante, il est important de maintenir les aînés en santé, libres et autonomes. Une grande quantité de maladies rhumatismales, cardio-respiratoires et dégénératives pourraient être évitées par la prévention et l’adoption de mesures d’hygiène physique et émotionnelle.

En collaboration avec la médecine moderne, l’ostéopathie peut soutenir les gens dans cette démarche par la douceur et l’individualisation des techniques en améliorant, entre autres :

  • La vitalité systémique
  • La circulation ainsi que la régénération de la matière cérébrale
  • La fonction des organes, des viscères et du système immunitaire
  • La mobilité de la colonne vertébrale, de la cage thoracique et des membres pour préserver la marche, l’équilibre et la fonction cardio-respiratoire

Il n’y pas d’âge pour guérir ou entreprendre une démarche en ostéopathie afin de se soulager des inconforts et des douleurs dus au vieillissement : arthrose et douleurs rhumatismales, acouphènes, vertiges, étourdissements et problèmes d’équilibre, troubles respiratoires et digestifs chroniques, infections urinaires à répétition, etc.

L’ostéopathie est un art de soigner; il permet aux aînés d’utiliser au mieux le reste de leur capital vital, ajoutant ainsi de la qualité aux années, mais aussi des années à leur vie.